MUE PAR LE MEILLEUR COMME PAR LE PIRE, LA COLÈRE, SI ELLE NOUS PERMET DE DÉFENDRE NOTRE PEAU, CAUSE AUSSI DES SOUFFRANCES SUPPLÉMENTAIRES À SOI ET AUTOUR DE SOI.

Dans une société prônant la rapidité, le succès sans trop d’effort, la satisfaction immédiate et refoulant toute condition de souffrance, aimer devient tributaire de notre besoin impérieux d’efficacité. Si l’autre déçoit ou que l’on ne se sent plus vibrer comme aux premiers jours, on se quitte.

AUX ETATS-UNIS, ON LES APPELLE LES HSP, HYGHLY SENSITIV PEOPLE. C’EST DEVENU LE SUJET À LA MODE DES PSYS…

Pascale Senk, journaliste au Figaro et auteur de L’Effet Haïku (Leduc Editions), relie haïku et psychologie positive, tous deux célébrant le meilleur de la …

Le Burn-Out, ou syndrome d’épuisement professionnel, est en passe de devenir « un mal du siècle », alors qu’il…

« Confucius expliquait que si nous cherchons à nous faire une place, nous devons également en faire une aux autres…

Confondue avec la pensée positive, la psychologie positive n’est pas une nouvelle pilule du
bonheur…

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. » Cela devrait être …

« Pour Shoshin, l’esprit du débutant, chaque instant est neuf, frais et particulier…

« Introduit en sociologie dans les années 80, le concept de charge mentale concerne celles qui ont 10 bras, …